« Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés… »

Les gens ont souvent tendance à facilement juger, émettre leurs avis, donner leurs impressions et dire quand, d’après eux, tu ne fais pas bien. Plus souvent encore, ces mêmes personnes critiquent mais ne voient pas à leur propre situation, à leur propre vie. Si l’on regarde bien, celle-ci est encore plus critique que la vôtre.

Lire la suite « « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés… » »

Cesse de prier

Je suis certaine que ce titre vous aura percuté et aura suscité chez vous la curiosité. « Comment peut-elle parler de Jésus à longueur de temps et dire une telle chose ?! Que lui arrive-t’il ?». Soyez rassurés, je vais très bien ! Continuez la lecture, cela va sûrement vous inspirer.

J’ai récemment été mise face à une situation qui m’a beaucoup désorientée et qui m’a amenée à me poser plusieurs questions en ce qui concerne l’intercession pour autrui. En tant que chrétien, nous savons tous qu’il est très important, voir primordial, de prier chaque jour. D’ailleurs, il y a énormément de passages à ce sujet.

Lire la suite « Cesse de prier »

Gethsémané

Il y a quelques jours, le Seigneur m’a demandé de lire un passage spécifique dans Matthieu 26 : Jésus dans le jardin de Gethsémané.

Je me suis demandée ce que je pourrais bien y trouver de plus que ce que je n’ai déjà lu. Dans ce passage, Jésus prie, les disciples s’endorment et enfin Il est capturé par les Romains. J’ai donc ouvert mon application de la Bible et j’ai relu ce passage avec plus d’attention, demandant au Seigneur de me révéler Sa parole. J’y ai trouvé bien plus d’informations et de révélations que je ne le croyais !

C’est pour cela que l’on dit que la Parole est vivante ! À chaque lecture elle nous révèle quelque chose de nouveau !

Persévérance VS Endormissement

Il y a une chose qui m’a beaucoup frappée ! Jésus, rempli de l’Esprit, va prier 3 fois en demandant à ses disciples de veiller. Premièrement, Il a persévéré dans la prière mais toujours en demandant que seule la volonté de Dieu soit accomplit. Deuxièmement, Il n’a pas cherché à quitter sa position humaine mais Il a accepté ce qui devait arriver dans les prochaines heures. Comme nous le dirions dans un langage courant : Il ne s’est pas défilé ! Pour moi, c’est à ce moment là que le Sauveur entre pleinement en action !

À contrario, les disciples se sont endormis par 3 fois pendant que Jésus priait. Ils n’ont pas pu rester éveillés et soutenir Jésus en prière. Ils se sont endormis. Ils représentent toutes ces fois où nous ne prions pas alors que le Seigneur nous demande de le faire ! Ils représentent notre banalisation de ce que nous avons acquis à La Croix, UNIQUEMENT PAR GRÂCE. Ils représentent l’être humain, tiraillé entre la chair et l’Esprit.

« Restez vigilants et priez pour ne pas céder à la tentation. L’esprit est bien disposé, mais par nature l’homme est faible. » Matthieu‬ ‭26:41‬ ‭

Que devons-nous retirer de ce passage ?

Nous ne sommes pas parfait et nos relations interpersonnelles ne le sont pas non plus. Cela peut nous arriver de blesser un ami alors que ce n’était pas dans notre intention… Nous pouvons avoir une parole maladroite sans nous en rendre compte ou nous pouvons oublier de prendre des nouvelles d’une amie ou d’une collègue de travail… même si nous sommes sauvés et purifiés, nous restons des êtres humains avec une âme, un esprit et un corps. Nous décevrons toujours quelqu’un, nous ne saurons jamais satisfaire tout le monde. Dans ce passage, les disciples n’étaient pas conscients de l’importance de ce qui était en train de se passer, ce qui les a amené à fermer les yeux. Jésus a ressentis la solitude car ils n’ont pas su soutenir leur maître, leur ami.

« Il revint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et dit à Pierre: «Vous n’avez donc pas pu rester éveillés une seule heure avec moi ! » Matthieu‬ ‭26:40‬

Ce passage nous révèle aussi notre étrange capacité à nous endormir sur nos acquis. En effet, nous prenons pour acquis certaines amitiés, certaines relations professionnelles. Nous croyons que parce que nous sommes en compagnie de Jésus, nous n’avons plus rien à faire ! Mais ce n’est pas vrai ! Comme Jésus l’a demandé à Ses disciples, nous avons aussi notre part à faire avec Jésus ! D’ailleurs, Jésus leur demande de le soutenir pendant la prière. À ce moment là, Il avait besoin de Ses disciples et de soutien. Oui, Jésus est Dieu, mais il vivait comme un homme, ressentait les émotions d’un homme et Il avait mal et peur comme un homme.

« Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. Il leur dit alors: «Mon âme est triste à en mourir. Restez ici, éveillés avec moi. » Matthieu‬ ‭26:37-38‬

La persévérance s’acquiert à force de pratiquer ! Si nous ne voyons pas encore de percée dans notre vie sur les sujets qui nous tiennent à cœur, alors continuons de prier, persévérons ! Il est plus facile de céder à la chair et de s’endormir plutôt que de persister en prière ! Jésus a persévéré jusqu’à ce que Son cœur soit en paix et parfaitement aligné avec la volonté du Père. Il n’a pas cessé de prier !

« Il les quitta, s’éloigna de nouveau et pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles. » Matthieu‬ ‭26:44‬

Nous prions souvent de la mauvaise manière ! Jésus priait toujours pour que la volonté du Père soit accomplie ! Il s’appliquait à ce que Sa volonté soit alignée avec la volonté de Dieu ! Il existe différentes manières de prier mais la plus efficace c’est de prier la volonté parfaite du Père pour nos vies ! Priez que le Seigneur vous révèle ce qu’Il attend de vous, qu’Il vous donne la clairvoyance. Méditez et priez encore sur ce sujet jusqu’à ce que la paix vous envahisse et que, même si c’est difficile et incompris par votre entourage, vous mettiez en pratique ce qu’il vous a demandé.

« Il s’éloigna une deuxième fois et fit cette prière: «Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne [de moi] sans que je la boive, que ta volonté soit faite!» » Matthieu‬ ‭26:42‬

L’humilité

Dans ce passage, Jésus, fils de Dieu, le Messie, est en train de s’humilier devant Dieu le Père alors qu’il pourrait dire stop et reprendre sa position divine ! Il a décidé d’aller jusqu’au bout sans rappeler à Dieu qui Il est ! C’est d’ailleurs un passage qui démontre la différence entre l’humilité et l’humiliation ! En effet, avant d’être humilié en public par les romains et les juifs, Jésus s’est humilié devant le Père Tout-Puissant ! Il s’est abaissé volontairement, il avait conscience de ses limites et de ses faiblesses en tant qu’homme avant de se faire humilier par les hommes.

« Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi: Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » Matthieu 26:39

« Là-dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets…» Matthieu 26:67

L’obéissance de Jésus est un exemple parfait pour nous ! Malgré la vision de ce qu’Il allait subir et vivre à notre place, Il n’a pas reculé et Il est allé jusqu’au bout ! Par Son obéissance nous avons été pardonné et sauvé de la mort éternelle ! J’aimerai savoir quel homme, sachant qu’il va à l’abattoir, irait droit vers la mort ? Quel homme ne chercherait pas à fuir et à sauver sa vie par n’importe quel moyen ? Aucun ne voudrait subir tout ce que Jésus a subit et tous chercheraient à fuir. Parfois, Dieu va nous demander de poser des actes, de faire des choses pour lesquelles nous ne sommes pas enchantés ou qui ne nous font pas plaisir. C’est à nous de choisir si nous allons marcher dans l’obéissance ou non ! Mais encore, à qui allons-nous obéir ?

« Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges ? Comment donc s’accompliraient les Écritures, d’après lesquelles il doit en être ainsi ? » Matthieu 26:53-54

De la mort à la vie…

Un jour nous avons été créé, nous avons grandit dans le sein de notre mère et nous avons vu le jour sur cette terre. Nous vivons tous et mourrons tous un jour.

Savez-vous que vous n’êtes pas juste le fruit du hasard et de la rencontre physique entre un homme et une femme ? Savez-vous, qu’au delà de ce corps, vous avez une âme et un esprit ? Savez-vous que ce corps est périssable, a une date d’expiration alors que votre âme et votre esprit durent éternellement ?

Vous savez, la peine de mort a été abolie par la majorité des pays de ce monde alors que certains états pratiquent encore ce châtiment, cette punition, cette condamnation.

Êtes-vous conscient qu’en vérité elle existe encore dans le monde entier ?????

J’aimerai vous raconter une histoire dont vous êtes le personnage principal… Imaginez que le vol est passible de la peine de mort. Un jour, votre fils / fille décide de commettre un vol. Il / Elle se fait arrêter, on vous appelle pour vous en informer et vous savez que votre enfant va mourir, qu’il va être tué ! Mais, dans la loi, il y a une règle qui dit que la seule solution pour épargner la vie de votre enfant, c’est de prendre sa place et de mourir pour lui, pour sauver sa vie. Je sui sûre que vous le feriez sans aucune hésitation !!!!!

Votre mort contre sa vie…

Nous vivons dans un monde qui nous amène à une mort physique certaine. En plus de votre corps, votre âme et votre esprit étaient destinés aussi mourir, privés de vie, éternellement, sans aucun moyen d’en échapper, pour vous et votre enfant !

Il y a un mais !

Aujourd’hui, il n’y a pas d’autre moment plus propice de parler de celui qui a pris votre place, qui est mort à votre place, qui a donné sa vie à la place de la votre pour que vous ne mourriez pas !

Jésus est venu sur terre il y a 2020 ans. Dieu s’est fait chaire et a pris cette place d’homme en envoyant son fils Jésus pour accomplir une mission : nous réconcilier avec lui et nous sauver de la mort éternelle et des griffes de l’enfer !

J’aimerai vous parler d’une loi établit par Dieu, à cette époque. Il est écrit qu’il fallait offrir en sacrifice une bête lorsque quelqu’un commettait un pêché. Il fallait que le sang coule. D’ailleurs, depuis que le pêché est entré dans le monde, la seule manière de l’effacer était de faire couler le sang d’une bête innocente. Le cœur de l’homme n’était pas pur et aucun n’était assez digne et assez saint pour vivre éternellement après la mort… Dieu était triste et il savait que rien ne pouvait humainement stopper ce désastre. Il savait qu’il lui fallait lui même donner un sacrifice, se donner en sacrifice.

Alors Jésus est venu sur terre et il a vécu comme un homme normal mais exempt de tout pêcher, de toute faute, de tout délit, de tout crime. Puis, au temps que Dieu l’a décidé, Jésus a accepté de donner sa vie à la place de la vôtre pour que vous ne mourriez pas !!!

Nous nous rappelons ce jour où Jésus a été frappé, humilié, battu aux os, planté sur une croix comme le pire des criminels ! Il n’a rien dit, il a fait ce qu’il devait faire sans un seul mot, dignement, humblement : exactement comme l’agneau au moment de le tuer !

Rappelez-vous cette histoire du début… et bien ici Jésus est à votre place et vous êtes à la place de votre enfant…. il a fait sans hésité ce que vous auriez fait pour votre enfant.

Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. Actes 4:12

Puis le troisième jour il est ressuscité ! Dieu l’a sorti de la mort éternelle et il a été placé à côté de Dieu, le Père, pour devenir notre avocat afin que plus personne ne meure éternellement ! Quelle cadeau ! D’une mort certaine et inévitable, nous avons une issue de secours qui nous permet d’avoir la vie éternelle ! Fini la crainte de finir dans le fin fond de l’enfer !

Le sang de Jésus est notre plaidoirie devant Dieu ! Il est notre avocat !!! La seule chose à faire pour que Dieu ne nous condamne pas et pour que nous soyons pardonné, pour que nous soyons blanchis, pour que notre demande de pardon, d’amnistie, soit acceptée d’office, c’est d’accepter ce que Jésus a fait pour nous, de le reconnaître comme celui qui t’a sauvé et pardonné toutes tes fautes et à croire qu’il est le fils de Dieu qui a donné sa vie pour toi, en le confessant de ta bouche ! Il l’a fait parce que Dieu, qui t’a créé par amour, ne veux pas que tu meurs, de la même manière que tu ne voudrais pas que ton enfant meurt…

Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14:6

Il a été placé au dessus de la mort et de toute loi humaine, naturelle ! Sa mort et Sa résurrection nous permettent d’être vivant pour l’éternité, que notre âme, notre esprit ne croupissent pas en enfer comme de vulgaires criminels…. Son amour n’a pas de limite, il pardonne et aime tout le monde, sans distinction de race, d’âge, de poids, de sexe, de style de vie et peut pardonner l’impardonnable, comme vous le pardonneriez à votre enfant… vous n’avez qu’à l’accepter dans votre vie !!!

La peine de mort existe toujours dans le monde entier mais vous pouvez y échapper… acceptez ce que Jésus a fait pour vous.

From France to Canada

Ramatuelle / France

Il y a de cela 3 ans, nous avons complètement changé de vie du jour au lendemain !

En 2017, je découvrais Dieu et je m’approchais de lui tout doucement, à mon rythme. Mon mari, lui, ne voulait rien entendre de tout ça mais acceptait mon changement et ne m’empêchait en rien. Il y trouvait son compte et aimait beaucoup la nouvelle femme que je devenais. Cette année fût vraiment compliquée pour notre mariage et pour notre famille. Nous étions au bord du divorce, remplis de colère et d’amertume l’un envers l’autre. Je ne savais pas encore, étant bébé dans la foi, que tout ce qui était mis à jour, concernant nos dysfonctionnements familiaux, était un processus normal pour nous guérir et nous libérer.

De son côté, mon mari a toujours eu le rêve de s’installer au Canada alors que moi j’étais plus réticente. D’ailleurs, le jour où j’étais enfin décidée et convaincue que ce serait la meilleure chose à faire, personne ne croyait que j’allais partir car j’étais très (trop) proche de ma famille (parents) et ne pensaient pas que je pourrais vivre sans eux.

En avril 2017, nous avons décidé de déposer un dossier pour un PVT, pensant que cela prendrait un an. FAUX ! Au bout de 4 mois seulement mon mari était tiré au sort et avait reçu sa lettre d’introduction. Le mois d’août a été très intense et en 5 semaines nous avions tout vendu et, le 11 septembre 2017, nous voilà arrivés au Canada avec nos deux enfants, notre chienne et 8 énormes valises. Dans l’avion, nous sommes séparés 15 fois et notre fils a hurlé tout le long du vol (ainsi que les 2 années suivantes…). Nous ne nous étions pas préparés à vivre toutes les épreuves qui allaient suivre.

Durant cette période, 6 mois environs, je me suis éloignée du Seigneur et nous avons suivi nos impulsions, sans prendre en considération la réelle volonté de Dieu.

Photo de Daniel Joseph Petty sur Pexels.com

Cela fait maintenant bientôt 3 ans que nous sommes installés et tout juste 1 an que nous vivons la percée dans notre vie de famille.

J’ai pris le temps de revenir sur cette période difficile et le Seigneur m’a révélé que même si nous avons l’impression d’être parti trop tôt, Il a agis radicalement en nous sortant d’un environnement qui n’était pas propice au bon développement de notre famille, de notre mariage, ainsi qu’au développement de ma relation avec Lui, afin de rétablir Son équilibre au milieu de nous 4.

Dieu ne nous a pas laissé tombé, même si je l’avais mis au second plan… Son amour pour moi n’a jamais changé !

Notre déménagement était le signe d’un renouveau familial.

Nous avons donc quitté un endroit où nous vivions à 10 (nous 4 et le reste de ma famille) pour arriver dans un pays où nous allions vivre à 5 : Dieu, mon mari, nos enfants et moi. Autant vous dire que nous étions obligés de réapprendre à vivre ensemble, sans personne autour de nous, tout en écoutant l’incompréhension, les avis et les critiques de notre famille. Chacun a dû reprendre sa place dans cette nouvelle famille. Ce n’était pas évident, surtout lorsque Dieu est mis de côté.

Bien sûr, cela n’a pas duré et le Seigneur est venue nous sortir de là où nous étions dans notre vie pour de meilleurs jours ! Je me souviens lorsqu’il a pris soin de nous et nous a permis d’avoir le frigo et les placards remplis de nourriture, ou lorsqu’il a éloignée la DPJ de notre foyer. J’aurais tellement à dire sur les bontés de l’Éternel envers nous !

Nous avons vécu beaucoup d’épreuves mais le Seigneur était là pour veiller sur nous et pour nous amener de plus en plus vers une vie plus sainte, plus équilibrée, plus paisible, plus remplie de Sa présence et de Son amour. Le Seigneur a transformé notre désert en jardin d’Eden. Il a transformé notre famille en miette en une famille soudée et solide. Il a transformé notre mariage bâtit sur un jeu de cartes en un mariage bâtit sur le ROC.

Je voulais que vous sachiez que, même si vous vous trompez et que vous ne prenez pas le chemin que Dieu a prévu pour vous, Il peut toujours transformer le mal en bien. Même si vous pensez que c’est impossible : Il le fera. Il vous suffit de Lui laisser la place et de Lui ouvrir votre coeur. Pour ma part, me voyant dans un piteux état, mon mari a fait ce qu’il fallait pour que Dieu revienne dans ma vie ! L’homme incroyant qu’il était a vu que, sans le Seigneur, ça ne fonctionnait plus ! Dieu s’est servit de mon mari pour que je revienne à Lui. Mais il a fallu que je baisse les armes et que je lui ouvre à nouveau mon coeur. Dieu se servira de quelqu’un et provoquera la situation qui vous permettra d’avancer vers Lui.

Vous aviez médité de me faire du mal : Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. Genèse 50:20

Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Luc 18:27

Aujourd’hui, nous sommes toujours là, au Canada, plus heureux que jamais, vivant d’autres défis pour nous peaufiner, nous sculpter, nous façonner, dans la paix et dans l’amour.